mardi 22 mai 2007

Mon Engagement

Notre société a changé !

Le fait de penser qu’il y a d’un côté le monde de l’entreprise, et de l’autre côté du mur de verre, le monde du social, est dépassé !
Le fait de penser que l’on peut distribuer les richesses avant de les avoir créées, est désormais désuet et incompréhensible aux yeux de tous !
Le fait de penser que l’Etat est là pour tout financer, qu’il est l’Etat providence et qu’il doit se substituer à la dynamique individuelle, est une vision archaïque et démagogique !
Le fait de résumer que la Gauche représente le monde du social, et que la Droite représente le monde de l’économie, n’est plus vrai, n’est plus crédible !
Nous avons tous des sensibilités humaines différentes et c’est bien ; mais laisser continuellement affirmer que les unes et les autres sont, de fait et par principe irréconciliables, qu’elles sont faites pour s’affronter perpétuellement, n’est plus acceptable et il n’est plus loyal de le soutenir !

Ces associations d’idées reçues et ces affrontements idéologiques datent
du siècle dernier !

7 millions de Français ont déjà crié « ASSEZ ! »



Et pourtant, certains font mine de n’avoir pas entendu !

Au cours des dernières élections présidentielles, d’autres partis vous ont « vendu » de l’affrontement, toujours de l’affrontement ! Ils vous ont vendu de la caricature, de la condamnation des uns par les autres, encore plus d’antagonisme. Ils vous ont vendu des promesses, toujours des promesses et de la démagogie à outrance ! Ils vous en vendront encore !
Tous les débats du siècle précédent « bloc contre bloc », ont été mis en avant. Une mise en scène parfaite ! Le discours de François BAYROU n’était, paraît-il, qu’une illusion !
Leur seul intérêt : conserver le pouvoir, et même conserver tous les pouvoirs !



Nous sommes au 21ème siècle ! Le temps du dépassement est venu !


Aujourd’hui, le monde entier a compris que le social se développe par l’entreprise, par le dynamisme de la vie économique individuelle, locale, nationale et internationale, ainsi que par le dialogue entre tous les acteurs économiques.

François BAYROU, lors de l’élection présidentielle, a annoncé très clairement ce positionnement, cette nouvelle vision du monde économique et social et des rapports humains.

Il a pris un positionnement politique clair, contre cet archaïsme du « bloc contre bloc ». Il a dénoncé les dérives induites par ces antagonismes perpétuels, qu’elles soient de gauche ou de droite. Il s’est prononcé pour un nouveau discours social, pour une nouvelle dynamique économique, pour une refondation des institutions et pour une autre voie politique basée sur la dignité, le respect et la liberté de conscience de chacun.


Il s’est présenté devant vous avec un discours CLAIR, jouant « carte sur table» dès l’annonce de sa candidature. 7 millions de Français ont déjà accordé leur CONFIANCE sur un programme et une vision novatrice du monde politique, sans idéologie restrictive et nécessairement réductrice de la pensée. Face au succès de François BAYROU, après avoir « encaissé » le plébiscite qui a été fait à son programme et à son positionnement politique, la Droite et la Gauche traditionnelles se sont immédiatement mobilisées et tentent de récupérer ses idées.



Attention de ne pas tomber dans le piège de l’illusion,
et des manœuvres politiciennes !



La stratégie de la majorité présidentielle UMP se complaît dans l’ambiguïté !
- Déstabilisation de l’électorat de gauche (particulièrement le PS) en essayant de trouver des ouvertures auprès de ses personnalités.
- Déstabilisation de l’électorat de François BAYROU, en trouvant comme par hasard des vertus inégalées à son programme d’ouverture !

Comment croire à cette soudaine bienveillance ? Cette pseudo ouverture sème le doute au sein même de ses propres sympathisants , déstabilisés par un positionnement qu’ils ne comprennent pas. Que ne va t-on encore découvrir au fur et à mesure, pendant la période de grâce !



La stratégie du parti socialiste (PS) est d’une opacité totale !
- En effet, une moitié a compris que le social devait se développer à travers l’entreprise. Cette sensibilité là, est prête à travailler sur son « aggiornamento », et à travailler sur une remise en cause de ses idées anciennes. Ses chefs de file vont tenter d’aller dans ce sens et de motiver leurs militants, de faire valoir leur légitimité. Mais ils vont se battre entre eux pour le pouvoir interne !
- L’autre moitié, restant sur ses comportements archaïques de clivage, et ses chefs de file comme Laurent FABIUS, Didier MIGAUD, Henri EMMANUELLI, Jean-Luc MELANCHON, vont tenter de se rapprocher de l’extrême gauche et du parti communiste, tout en synthétisant le NON à l’Europe.

A combien de guerres internes stériles, à combien de querelles de pouvoirs va t’on assister pendant au moins cinq années ! Comment les députés de ce parti vont-ils pouvoir représenter leurs électeurs, avancer et soutenir des idées claires et progressistes, alors qu’ils seront plus préoccupés par des guerres intestines.


La stratégie du « MOUVEMENT DEMOCRATE » est d’une parfaite clarté !

à Un programme clair, annoncé dès le départ, annonçant une nouvelle génération politique !

à Un programme de gouvernement, et non pas d’opposition systématique, construit, travaillé et argumenté depuis quatre ans par François BAYROU, et déjà plébiscité par 7 millions d’entre vous !

La France politique reste encore divisée. Mais les tendances à l’apaisement, à l’écoute et à la compréhension des autres, au dialogue constructif dépassant les systèmes, se font jour. L’éclatant rassemblement qu’a mobilisé François BAYROU derrière son programme d’unité, de modération et de réalisme, en est la preuve irréversible. La vague est forte, fédératrice et puissante.

Mais derrière cette déferlante d’expression qui concrétise votre réel besoin à dépasser les éternelles batailles « bloc contre bloc », les résistances d’arrière garde tentent toujours d’attiser une radicalisation partisane des pensées de gauche et de droite, que nous appellerons extrêmes.

Nous devons être vigilants et tenaces mêmes dans ces combats dépassés, tout en restant tolérants mais pas permissifs.

Nous avons désormais une responsabilité d’entrepreneurs d’idées, de fondateurs de nouvelles règles et de nouveaux comportements pour notre nouvelle société relationnelle, sociale et économique.

Afin que grandisse et mûrisse ce formidable espoir, vous devez confirmer par votre vote, votre volonté de doter notre pays d’une importante force politique du « MOUVEMENT DEMOCRATE » à l’assemblée nationale, qui seule sera garante de faire émerger, construire et dynamiser notre nouvelle politique.

Ma volonté personnelle et mon engagement en tant que
DEPUTE de votre circonscription à l’assemblée nationale
seront totalement voués à ce service,

grâce à vous et derrière François BAYROU

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo, c'est bien dit !

Guillaume a dit…

Didier Migaud a soutenu Ségolène. mais Ségolène est, comme le Mouvement Démocrate, contre le cumul des mandats. Or Didier Migaud cumule tellement de mandats que même s'il ne dormait jamais, ne se lavait jamais et ne mangeait jamais, il ne parviendrait même pas à assurer le dixième de ses responsabilités. Sans compter les conflits d'intérêts engendrés par le cumul des mandats (par exemple, la Métro, que préside Didier Migaud, a racheté à prix d'or le terrain Télétech : mais que vient faire la Métro à Saint-Théoffrey, si ce n'est pour sauver les fesses de certains copains ?...).

De l'autre côté, on a un candidat UMP clairement soutenu par Alain Carignon, qui n'a pas renoncé aux anciennes méthodes pour se faire élire président de l'UMP en Isère.

Mon choix est vite fait : ce sera René Robert, du MoDem...

Anonyme a dit…

Ici Jo

Petite remarque : une très grosse faute d'orthographe dans la présentation.
Plus sérieux :je pense qu'il faut arrêter de décrire le passé.Il faut changer les mentalités ( égoïsme,dictature des médias,etc...),et parler du futur, en écoutant ce que les Européens disent de nous: Eva JOLY a dit que nous étions encore dans un régime féodal,et sachant qu'il existe encore beaucoup de villages gaulois de par la France,qui ne l'oublions pas est à peine visible sur le Globe terrestre,cessont de nous prendre pour le nombril du Monde: nous vivons au-dessus de nos moyens,mais qui osera le dire et le redire ?

Jo

Vincent a dit…

> Je vous souhaite de réussir.

Comment peut on parler de liberté avec autant de dettes, tous les ménages surendettés en savent quelques choses...

Merci de défendre notre liberté

> Vive le MoDem.